6 ROUTES A DECOUVRIR EN URDAIBAI

L’histoire, la nature et la culture locales sont le fil conducteur de ces itinéraires, pour connaitre l’essentiel de Busturialdea-Urdaibai.

1) LE CHEMIN DES ROIS

Il passe par la côte Gernika-Bermeo, sur les pas des anciens seigneurs de Bizkaia, qui prêtaient serments sur les lois des biscayens et biscayennes sous l’Arbre de Gernika.

Il part de Gernika-Lumo, village foral, pour connaitre l’Arbre de Gernika, symbole des droits et libertés du Peuple Basque; le fronton Gernika Jai Alai, cathédrale de la cesta punta et l’Eglise de style gotique-renaissance de Sta. María.

A Forua, le village romain et l’Eglise de San Martín de Tours (S. XVII) sont essentiels pour connaitre l’histoire de la région.
En entrant dans les marais de Murueta, la vieille tejera nous offre une pièce d’archéologie. À Busturia, nous pourrons « marcher sur » la route royale authentique, avec les vieilles vignes de txakoli. La tour Madariaga nous rapprochera de la biodiversité.

À Sukarrieta, découvrez l’histoire du mouillage romain de Portuondo; le parc botanique de l’île de Txatxarramendi avec des vues magnifiques; et faites une pause à la Plage de San Antonio.

Mundaka vous offre des vues spectaculaires sur l’estuaire d’Urdaibai depuis Atalaya et sur la pleine mer depuis la charmante chapelle de Santa Catalina.
L’itinéraire se termine à Bermeo. Arrantzaleen Museoa, le cloître gothique du Couvent de San Francisco (1357), l’Arc de San Juan ou l’Eglise de Santa Eufemia (S. XVI) racontent son histoire. Il est obligatoire de visiter le rocher de San Juan de Gaztelugatxe. Vous en resterez sans voix.

camino reyes
camino reyes
claustro bermeo

2) LES DOMAINES DE CHENAIES

La beauté de la forêt de chênes verts prend toute son ampleur autour des petits villages situés sur la rive droite de l’estuaire d’Urdaibai.

À Kortezubi, la grotte Santimamiñe vous plonge dans la préhistoire; à Oma, le silence de la vallée parle et ensorcèle la Forêt Peinte. Les espèces sauvages menacées se réfugient à Basondo.

Dans le village voisin de Gautegiz Arteaga, faites attention à la chapelle de San Lorenzo (S. XVI) et au château, qui émerge dans le paysage où viennent les oiseaux migrateurs pour reprendre des forces, observés depuis l’Urdaibai Bird Center.

Ibarrangelu est un exemple de diversité: les ophites et les dunes des plages de Laida et de la Laga contrastent avec le bois des chênes verts qui les entourent. En le traversant, le point de vue de San Pedro Atxarre offre une vue impressionnante sur l’estuaire d’Urdaibai, et une fois au centre de la municipalité, la visite guidée de l’Eglise de San Andrés surprend par sa voûte spectaculaire.

Elantxobe par son agencement vertical qui combine charme et paysage, conserve des bâtiments néoclassiques (S. XIX) et touche la mer dans son petit port.
A Ea, son centre ville pittoresque, vertébré par l’estuaire et marquée de ponts successifs, est le contrepoint de ses quartiers de Natxitua et de Bedarona, éminemment rurales; et de ses criques rocheuses et calmes, celle d’Ogella en particulier, est d’une grande valeur écologique.

3) LA ROUTE DU FLEUVE GOLAKO

Elle traverse des villages intérieurs, à l’esprit résolument rural, qui ont émergé des deux côtés du fleuve Golako.

Elle commence à Ajangiz, point de vue naturel sur la plaine de Gernika-Lumo. Son église de l’Ascension (S.XIX), surprend par son envergure.

À Mendata, notez la Casa-Torre de Montalbán (S. XVI), l’unique de forme pentagonale du Pays basque, et l’église de San Miguel (S.XVI). Dans les environs de Marmiz, les vestiges de la sidérurgie et du moulin Olazarra évoquent un lien fort entre l’homme et la terre.

Depuis le Moyen Âge, Arratzu est un passage obligé du Chemin côtier de Santiago, autrefois via le magnifique pont roman d’Artzubi. La paroisse de Santo Tomás abrite l’un des plus importants chœurs baroques de Bizkaia. Arrolagune, dans le quartier de Loiola, est le Centre d’Interprétation de l’Oppidum d’Arrola, site archéologique du IIe Âge du fer.

4) ROUTE MEDIEVALE

Voyagez à travers l’histoire sans quitter le village tentaculaire de Muxika, ses quartiers dispersés et son riche patrimoine historique et culturel.

Dans le quartier de San Román se trouve l’emblématique Casa-Torre de Muxika (XVIe siècle), transformée en palais rural après la fin des guerres de bandes. La chapelle de San Román est un magnifique exemple de l’architecture religieuse rurale.
Dans le quartier d’Ibarruri, nous verrons le Palais Etxezarreta, le moulin Olabarri et la chapelle gothique de San Pedro et San Pablo (XV-XVIe siècle). Derrière elle, l’Eglise de Santa María (1930), d’inspiration médiévale, et une jolie Via Crucis baroque. Plus loin, le palais baroque d’Ormaza et le Potro de Herrar de Ibarruri. Dans le village d’Unda, on apprécie la beauté architecturale de ses hameaux de la fin du Moyen Âge.

À Magunas, hautement rural, se démarque la chapelle de San Lorenzo, de style baroque avec chœur en bois.
A proximité se trouve le Balcon de Bizkaia (Mendata), un point de vue magnifique, de l’arrière-pays, sur la Réserve de la Biosphère d’Urdaibai

Iglesia Santa María de Ibarruri
caserio gotico muxika
ermita san pedro Muxika

5) HAMEAUX ET STELES

Une visite des coutumes et traditions des villages et quartiers qui gardent d’authentiques joyaux naturels et culturels.

Elle part de Muxika, dans l’Eglise de San Vicente, d’une grande valeur pour les encorbellements romans de sa façade sud.
Sur le chemin de Morga, au sommet de Gerekiz, la chapelle de San Esteban, d’origine préromane, et ses deux tombes de l’époque romaine (S.III et IV) sont à voir.
En arrivant à Andra Mari, le Palais Zorroza (XVIIIe siècle) à double arcade est un précurseur et un exemple du style de beaucoup de fermes locales. A Meakaur, ne manquez pas de contempler l’Eglise style Renaissance de San Martín, avec une belle porte maniériste en arc de triomphe (XVIe siècle). En face se trouve la chapelle de Santo Cristo Crucificado, datée de 1766, bien que fondé en 1515.

L’itinéraire se termine à Errigoiti. Dans le quartier de Metxikas et Zallobante, à côté d’une belle zone de loisirs idéale pour les familles, se trouve l’Eglise néoclassique de San Lorenzo. À Elexalde, le temple de Santa María de Idibaltzaga est imposant. En face du grand calvaire de San Antonio, une des meilleures œuvres de fer forgé de toute la région. Monter à la montagne Bizkaigane, elle vous récompensera par un magnifique paysage

iglesia san martin
palacio zorroza en Morga
humilladero Errigoiti

6) DES VALLEES PREHISTORIQUES AUX SOMMETS D’URDAIBAI

Histoire et nature vont de pair dans ce voyage profond et évocateur.

Au pied de Santimamiñe, à Kortezubi, s’ouvre la vallée d’Oma. C’est un lieu idyllique, verdoyant et silencieux, duquel émergent des villages extraordinaires et reposent des vieilles fatigues, les moulins de Bolunzulo et Olakoerrota.

À Nabarniz, le plus haut village d’Urdaibai, s’élève la tour de l’Eglise Santa María de Gorritiz-Gorostizaga, d’origine gothique. De là, vous pouvez facilement atteindre le sommet d’Iluntzar, qui offre une vue panoramique circulaire spectaculaire sur Urdaibai et Lea-Artibai.
Dans le village d’Ikazurieta, la ferme Ikazuriaga est conservée, avec plus de 500 ans d’antiquité et une structure colossale en bois de chêne (S.XVII). À Lekerika, se trouve la ferme Aldekoa (XVIIIe siècle), avec une façade rétractée pour couvrir un ou deux étages de balcons, une particularité qui n’apparaît que dans les hameaux de cette vallée; elle possède un magnifique blason et un portique d’accès avec une colonne à chapiteau ionique. Monter au mont Arrola permet de visiter un surprenant village fortifié du II Age de fer, en processus d’étude archéologique.

À Ereño, connu pour la pierre rougeâtre de ses carrières, déjà exploitée par les Romains au 1er siècle de notre ère, se remarquent un grenier et l’Eglise de San Miguel, construite avec la pierre de ses carrières, ainsi que plusieurs maisons de la zone urbaine. Une visite essentielle est la chapelle de San Miguel de Ereñozar, avec des vues exceptionnelles sur les montagnes de Duranguesado et de Gorbea; sur l’estuaire de Mundaka et sur la mer. Des fouilles archéologiques au sommet ont permis de découvrir l’existence de plusieurs nécropoles et même d’un château médiéval.